Question : "Le bouddhisme est la croyance que des êtres deviennent éclairés, les arhats et les Bouddhas existent". Comment pouvons-nous vraiment savoir cela? J’ignore si j'ai déjà rencontré un Arhat ou un Bouddha. Et si c’est le cas, suis-je même capable de le reconnaître ?

Réponse courte : voir c’est croire.

Réponse plus longue :
Le mouvement boudhhiste a commencé et a été propagé par des gens qui avaient rencontré un Bouddha appelé Shakyamuni. Toute la tradition est une transmission de ce charisme particulier. Les vérités enseignées par les Bouddhas sont universelles et sont toujours vraies,  qu’un Bouddha apparaisse pour les enseigner ou non, mais l'établissement d'une tradition réelle dépend de l'apparition d'un Bouddha. Par conséquent, une preuve qu'un Bouddha est apparu est l'existence de cette remarquable tradition qui a transmis le Dharma à travers 85 générations jusqu’à l'âge moderne.
"J'ai rencontré de vrais saints, et cela me suffit."

Quand Dogen est allé en Chine, il est revenu inspiré parce qu'il avait rencontré un enseignant qu'il a appelé par la suite "le vieux Bouddha". Ma propre enseignante, Kennett Roshi, dirait que lorsqu'elle est allée au Japon, elle a vu de bonnes pratiques et quelques pratiques affreuses, mais en cours de route, "j'ai rencontré de vrais saints, et cela me suffit".

Les gens sont attirés par le bouddhisme essentiellement  parce qu'ils  voient parmi les bouddhistes des gens qui ont quelque chose qui les inspire, les libère et les encourage. Je connais des gens qui, à cause de leur éducation occidentale, sont très sceptiques à l'égard d’une grande partie de la doctrine bouddhiste et  qui pourtant prennent part  aux événements bouddhistes parce qu'ils ont rencontré des bouddhistes qui ont quelque chose qu'ils souhaitent eux-mêmes : un bonheur, une force intérieure et une quiétude.

La foi, dans le bouddhisme, ne s'oppose pas à l'expérience. Elle repose sur la base d'une expérience. Voir c'est croire. Le Bouddha a entrepris de créer un cadre de personnes qui seraient une lumière. Leur influence apporterait au monde paix, compassion et sagesse. Bien sûr, toutes les personnes qui adhèrent au bouddhisme ne sont pas immédiatement à la hauteur de cet idéal. Néanmoins, j'ai rencontré beaucoup de grands maîtres et de grandes âmes. Je n'étais pas d'accord avec tout ce que chacun d'eux disait, mais je sentais la qualité de l'inspiration - le charisme de Bouddha - qui coulait dans leurs veines. C'est cette foi vivante qui compte, non pas l'assentiment aux propositions intellectuelles.

Si je n'avais pas rencontré Chögyam Trungpa, Kennett Roshi, Ato Rimpoche, Thich Nhat Hanh, Minh Chao, Saiko Sensei et d'autres, alors je ne connaîtrais le bouddhisme que comme une intéressante  théorie livresque. Le bouddhisme est une transmission vivante. Cependant, toutes ces grandes figures qui vivent la Noble Voie au sein du samsara sont des êtres éveillés dans la mesure où ils vivent le Dharmakaya.  Leur existence nous conduit à l'intuition inévitable que le Bouddha est détenteur de cet univers et de tous les univers possibles - le Bouddha cosmique, si vous voulez. Chaque grande âme nirmanakaya est différente, possède un caractère différent et un upaya différent parce que nous vivons ici dans un monde conditionné au milieu de circonstances diverses, mais tous les êtres œuvrent dans le même sens.

Adorer un bouddha, c'est les adorer tous.


David Brazier dans son livre « Questions in the Sand » publié by Woodsmoke press

Traduction par Vajrapala Moermann et Annette Tamuly

Views: 56

ITZI Conference 2019

Subscribe to ITZI Conference Newsletter

* indicates required

Blog Posts

GROUP

Posted by David Brazier on January 11, 2019 at 9:43 3 Comments

I’ve always been interested in groupwork. Recently I’ve been facilitating a rather challenging group. It includes an older man who is enjoying his retirement, an outdoor type who does not say so much but clearly regards the other members as wimps, a writer who has an irritating obsession with etymology, one I think of as the wanderer whose life problem seems to be that of never having learnt to settle down, who tells endless entertaining stories of travels, love affairs and so on, and I was…

Continue

Sense on Brexit

Posted by Geeta Chari on December 16, 2018 at 18:51 0 Comments

https://news.liverpool.ac.uk/2018/12/13/full-speech-sir-ivan-rogers-on-brexit/

I found this piece tremendously sensible, well-reasoned, and above all, realistic.

LONG JOURNEY

Posted by David Brazier on December 14, 2018 at 18:52 6 Comments

Carol drove me into Ottawa at midday on Wednesday 12th. I had spent the morning being interviewed and making a short film. In Ottawa we had lunch at the vegetarian restaurant and then went on to the airport where she dropped me off. I was to take a local plane to Montreal then fly to Paris and on to Bilbao in Spain with Air France, due to arrive at nine in the morning local time the following day. F would meet me in Spain and take me back to stay with him in a village near Vittoria.…

Continue

MY REAL LIFE

Posted by David Brazier on December 8, 2018 at 15:00 4 Comments

I'd like to try to say something about real life, which is the only thing that is really interesting.

I have been a bookworm ever since I learnt to read, which was not until I was seven years old. By that time I had already had important spiritual experiences. I was a rather odd child. Many ideas went through my head that tended to set me apart from other children.

Now,…

Continue

© 2019   Created by David Brazier.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service