To discuss Buddhism and gather Buddhist materials

68 Members
Join Us!

You need to be a member of David Brazier at La Ville au Roi (Eleusis) to add comments!

Join David Brazier at La Ville au Roi (Eleusis)

Comments

  • Thank you so much for the podcasts. I really enjoy listening to them. Namo Amida Bu

  • Thank you for the wonderful teachings, and for the transcripts! Namo Amida Bu. 

  • I am currently sending out audio Dharma talk podcasts by e-mail every few days. Each podcast is about five minutes.  If you are not already receiving them, but would like to, send me a request.  Thank you.  Namo Amida Bu.

  • Beautifully and skillfully stated. Thank you.
  • Illustration des cinq niveaux selon Tung Shan

    Lors de ses enseignement à l'Oasis, durant ce mois de mars 2017, Dharmavidya a commenté les cinq niveaux de la voie, selon Tung Shan. Ces niveaux sont illustrés par des métaphores particulièrement parlantes.

    1. L'orgueil précède la chute

    Au début de la nuit, quand la lumière de la lune est encore à venir, il n'est pas surprenant de rencontrer sans la reconnaître l'ancienne souillure profondément cachée dans le cœur.

    Interprétation:

    La nuit se réfère au samsara, c'est le temps de l'obscurité. La lune représente le Dharma apparaissant dans le monde. Tant qu'on ne l'a pas rencontré, il n'est pas possible de comprendre en particulier nos fautes et notre responsabilité. On est sûr de soi, mais de façon limitée. Nous avons des preuves de notre nature cachée, mais nous ne les reconnaissons pas. A ce stade, nous croyons que la réalité doit s'incliner devant nous. Nous pensons que tout nous est du. Nous avons l'impression que nous pouvons tout avoir et tout accomplir et si ce n'est pas le cas, nous accusons les autres.

    2. Se prosterner devant la vertu

    La vieille femme ridée trouve un vieux miroir. Là, apparaît son visage, différent de celui qu'elle avait imaginé. Saisie, elle s'arrête et pourtant elle reconnaît son image.

    Interprétation:

    La vieille femme ridée représente la personne qui a de l'expérience et a perdu un peu de l'arrogance de sa jeunesse. Trouver le miroir signifie trouver le Dharma ou se voir soi-même. C'est un choc. Nous faisons face à ce que nous sommes réellement: nous avons plus d'expérience ,mais nous avons perdu notre beauté. A ce stade la personne s'incline devant la réalité.

    3. Avoir atteint la perfection

    Loin du centre, il est une route sans poussière,

    Contente-toi d'éviter et ne considère pas ce qui est actuellement interdit

    Coupe ta mauvaise langue et avance vers la victoire.

    Interprétation:

    Assagi par l'expérience consistante à se voir soi-même, on recherche une voie. Très vite, on découvre un principe pour s'améliorer. C'est la position de la religion conventionnelle. La part obscure est réprimée et la personne se conforme à ce qui est considéré comme correct. La question est de distinguer le bon du mauvais et d'obéir aux principes. C'est une attitude moralisatrice. Dans la mesure où l'on adhère à la rectitude, on considère qu'on est parvenu au but. Du point de vue du Mahayana, c'est la position de l'arhat.     

  • Dear Dharmavidya, I've just read your writing on Contrition. As usual,you always know how to get right into my heart!Contrition is indeed born from honesty.Admitting our Bombu reality is so freeing.However, I'm caught in the Self-power/ Other-power quandry.If we accept our Bombu state, how do we proceed? Do we still strive while knowing we can never do it "perfectly"? To some the Bombu paradigm doesn't gel with our bootstrapping indoctrination.How have you navigated our perennial tightrope walk?
    Namo Amida Bu, Steve
This reply was deleted.
E-mail me when people leave their comments –

Bittgesang an Quan Shi Yin ~ P.T.N. H.J. Kennett – Anpassung Brazier/Johnson ~ Deutsche Übersetzung

Große und gütige Quan Shi Yin, gib uns die Gnade, dich zu fühlen und zu erkennen, in welcher Form auch immer du erscheinen magst auf der Straße, in Geschäften, während der Arbeit oder unserer privaten Zeit. Gib uns den Mut, dich in Freude und in Schmerz zu erkennen, in Glück und in Unglück; Gib uns die Weisheit, dich in all deinen unzähligen Formen zu erkennen, nicht nur in denen, die wir sehen wollen; Gib uns das Mitgefühl, diejenigen zu verstehen, die im Griff von Verblendung, Vorurteilen und…

Read more…
0 Replies

Königin Vaidehi

Königin Vaidehi wird sie genannt. Doch eigentlich kennen wir ihren Namen nicht. Zu jener Zeit, vor fünfundzwanzig Jahrhunderten, bedeutete das Wort vaidehi wahrscheinlich "eine Gemahlin des Königs", aber sie ist jetzt als Königin Vaidehi etabliert. Sie war die Mutter von Ajatashattru. Ajatashattru bedeutet "gebrochene Hand", aufgrund einer Missbildung, die er hatte. Vaidehi war die Frau von Bimbisara, dem König von Maghada. Bimbisara war ein Freund und Gönner des Buddha.  DIE GESCHICHTE…

Read more…
0 Replies

Zorg en vriendelijkheid (Transcriptie) Amida Shu Podcast 63: 9 augustus 2020

In het begin van de jaren tachtig verliet ik mijn werk bij de Sociale Dienst van de overheid en zette ik een klein counselingcentrum op. Jenny Biancardi en ik behandelden daar cliënten en gaven cursussen. We reisden ook het hele land door om trainingen te geven aan verpleegkundigen en maatschappelijk werkers. We leerden mensen hoe ze met patiënten en cliënten konden communiceren als mensen, in plaats van als diagnostische categorieën. Dit is altijd een basis geweest voor mijn werk. Vandaag…

Read more…
0 Replies

Explosie (Transcriptie) Amida Shu Podcast 62: 7 augustus 2020

Mijn ouders namen me mee naar Cyrus toen ik drie jaar oud was; zodoende heb ik het grootste deel van mijn zeer vroege vormende jaren op het eiland doorgebracht. Ik herinner me dat als een vrij idyllische periode, ondanks het feit dat er tegen het einde van die tijd veel politieke problemen waren tijdens de onafhankelijkheidsstrijd van het eiland. Eerder deze week hebben de mensen op het eiland de explosie gevoeld die plaatsvond in Beiroet, 200 mijl verderop aan de andere kant van de zee. De…

Read more…
0 Replies